Parlons d'hypnose

Article paru en décembre 2013 sur "hypnoblog, le blog d'un hypnothérapeute."

 

Quoi ? Moi, offrir un sourire ? A moi-même ? Non mais, vous rigolez ?! C’est ridicule, cette idée !

Pas envie de sourire, alors là, pas du tout, hein…

Bon, posons les choses :

Ok, vous avez une VDM (en juvéno-texto-linguisitique : vie de m....), vous n’avez pas envie de sourire, d’accord.

Mais, dites-moi, vous vous levez, le matin, non ? Parfois ou même souvent, vous n’en avez pas envie, et pourtant vous finissez toujours par le faire, n’est-ce pas ?

 

Donc, vous êtes capable de faire tous les jours des actions que vous n’avez pas envie d’accomplir, oui ou non ?!

Et vous êtes aussi capable de mobiliser des muscles pour aller jusqu'à la salle de bain.

Un sourire, c'est juste une affaire de muscles. Les muscles du visage.

Allez, pour vous aider, rappelez-vous une fois où vous avez dû manger un truc très acide, vous savez, genre bonbon tête-brulée, ou la tarte aux abricots (trop) cuits de votre belle-mère !

Quels muscles avez-vous utilisés ? Les zygomatiques, petits et grands, les risorius, releveurs des commissures de la bouche, les orbiculaires des lèvres...

Donc, tout ça, vous savez faire...

C'est le premier pas. Pas obligé d'être joyeux tout de suite, vous voyez c'est facile, nous y allons progressivement !

Maintenant , fermez à clé la porte de la salle de bain. Voilà, vous êtes tranquille. Deux ou trois fois, les yeux fermés, faites donc ce début de sourire. Bien !

Bon, ouvrez les yeux, et regardez-vous dans la glace. Ouh, vous avez vu ? Ça fait quoi ? Peur ? Bizarre ? Avez-vous refermé les yeux, ou bien détourné le regard ?

Allez, faites-le encore une fois. Super, cette fois, regardez votre visage. C'est le stade où vous vous trouvez selon le cas : niais(e), ridicule, débile, heureusement que je suis seul(e) !...

Vous allez vous habituer, si, si !

Faites cela tous les jours, réconciliez-vous avec votre sourire, votre visage, vos expressions. Et prenez conscience de ce qu'il se passe à l'intérieur de vous à ce moment-là. Vous allez commencer à apprécier ces instants pour vous seul(e). Et puis peut-être pourrez-vous entamer un dialogue avec votre image dans le miroir. Lui dire qu'elle a un joli sourire finalement, que ces rides d'expression, là autour des yeux, ça a un certain charme...

Observez également les changements dans votre posture, quand petit à petit, vous élargissez le sourire, quand finalement vous découvrez aussi que vous avez des dents et que vous pouvez les montrer !

Notez aussi comment votre façon de vous percevoir évolue. Soyez attentif(ve) aux pensées que vous avez à votre propos.

Quand vous aurez de l’entraînement, vous y prendrez du plaisir, vous ne pourrez plus vous passer de ce petit rendez-vous intime.

Il sera temps alors de passer à la phase « sourire public ». Mais cela est une autre histoire...

 

Retrouvez ce thème dans mon livre "Offre-toi un sourire, petit guide de l'estime de soi", paru en 2015 aux Editions 7écrit.


Articles similaires

Derniers articles

Abonnez-vous au blog pour être informé des nouveaux articles, en inscrivant votre adresse mail ci-dessous

Envoyé !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.